Un bâtiment bioclimatique : qu'est-ce que c'est ?
0%Score Global
Classement des lecteur 0 Votes
0%

Un  bâtiment bioclimatique est conçu en fonction des contraintes de son environnement et du climat de la région. Ceci, afin d’en tirer le meilleur pour assurer le confort à ses habitants en termes de température, de luminosité et d’humidité, de la manière la plus naturelle possible.

Il s’agira de capter le rayonnement solaire ou encore, de choisir les bons matériaux d’isolation et d’opter pour des équipements performants (ventilation, chauffage…). L’objectif : consommer le moins possible d’énergie pour l’éclairage, le chauffage ou le rafraîchissement. Zoom sur les règles d’une architecture bioclimatique.

batiment bioclimatique

Les caractéristiques d’un bâtiment bioclimatique

 

L’architecture d’un bâtiment bioclimatique s’appuie sur différents éléments. On citera notamment :

 

  • l’orientation du bâtiment : pour récupérer au maximum les apports solaires en hiver et les réduire en été, avec des fenêtres orientées au sud par exemple.
  • une forme compacte : une surface moins importante limite les déperditions d’énergie
  • la distribution des pièces en plaçant notamment les espaces non chauffés au nord (garage, couloirs, cellier…)
  • le choix des matériaux de construction et d’isolation à « forte inertie » faisant preuve d’une bonne qualité thermique, permettant de conserver la chaleur en hiver, et la fraîcheur en été
  • une ventilation efficace : la VMC double flux est une technologie qui permet de récupérer la chaleur ou la fraîcheur de l’air sortant pour augmenter ou rafraîchir la température de l’air entrant
  • des équipements chauffage économes en énergie : la performance d’une chaudière condensation est notamment reconnue en la matière. Elle consomme moins d’énergie qu’une chaudière classique, grâce à la récupération de la chaleur latente des vapeurs d’eau contenue dans le gaz naturel en combustion

 

Des lois qui encouragent la construction de bâtiments bioclimatiques

Plusieurs lois vont dans le sens d’une réduction de la consommation d’énergie et encouragent donc  la construction de bâtiments bioclimatiques.

La réglementation thermique 2012 (RT 2012), qui impose une performance énergétique minimale aux constructions neuves, a introduit le fameux coefficient BBioma, qui détermine le bon niveau de conception bioclimatique d’un logement.

Quant à la loi sur la transition énergétique de 2015, celle-ci vise à lutter plus efficacement contre le dérèglement climatique, à réduire l’émission de gaz à effet de serre et à renforcer l’indépendance énergétique de la France. Ceci, via une réduction de la consommation énergétique et à l’augmentation de la part des énergies renouvelables… Les impacts sont donc importants pour le bâtiment et de nombreux chantiers de rénovation vont devoir être lancés, avec la réalisation de travaux énergétiques.

La RT 2020 ira encore plus loin, en encourageant les constructions de bâtiments Bepos. C’est-à-dire, des bâtiments à énergie positive, qui nécessiteront pour le confort des habitants, une consommation d’énergie primaire inférieure à la quantité d’énergies renouvelables produites.

Enregistrer

Enregistrer