Devenue pièce de séjour à part entière en toute saison, La véranda intègre désormais dans son équipement le chauffage, voire  la climatisation. Elle est aujourd’hui une pièce où l’on vit à tout moment de l’année.

véranda aluminium gris anthracite akena. Fait office d'extension de maison

Une véranda extension de maison en aluminium gris anthracite. Réalisation AkenaVerandas.

Quel type de chauffage pour ma véranda?

Chauffage d’appoint : c’est possible

Dans le cas où l’extension du type de chauffage équipant le reste de l’habitation n’est pas possible, le placement d’un chauffage indépendant est, en général, chose aisée.Une option à envisager avec précaution cependant car un chauffage indépendant ou un chauffage d’appoint est consommateur d’énergie… et donc de budget.

Le chauffage au sol : une solution prisée

Quand cela s’avère possible, le chauffage par le sol est souvent très prisé, notamment pour son absence d’encombrement, en plus de ses qualités thermiques.

Récupérer la chaleur solaire : une innovation à envisager

La récupération de la chaleur solaire aux fins de chauffage de la véranda est une tendance émergente et qui semble avoir un bel avenir devant elle, tant pour ses aspects économiques que pratiques.

Il existe également des vitrages chauffants, qui récupèrent la chaleur et la diffuse par rayonnement : une innovation dont on va beaucoup entendre parler!

Ventilation d’une véranda : comment ça marche?

La condensation : un facteur clé pour une véranda

Comme toute pièce de la maison, la véranda, qu’il s’agisse d’une extension de maison ou d’une couverture terrasse, se doit d’avoir une ventilation adéquate. les problèmes de condensation d’hier appartiennent aujourd’hui au passé. Soumise davantage, par ses surfaces vitrées, à la condensation, la véranda se ventile sur plusieurs, voire sur toutes ses faces, via des portes, des fenêtres, des pans vitrés oscillants ou encore des vasistas en toiture.

Extracteur d’air ou déshumidificateur?

Selon les cas, elle se complète d’un extracteur d’air et – dans les vérandas à usage de pièces d’eau – d’un déshumidificateur ou d’une hotte, pour les vérandas à destination de cuisine.

L’isolation de la véranda

Dans son principe, avec ses grandes surfaces vitrées, une véranda subit de grandes variations de températures, sans bénéficier de la qualité d’isolation du reste de la maison. L’isolation d’une extension véranda n’est plus aujourd’hui un point faible, grâce à l’omniprésence des doubles vitrages avec qualités additionnelles (voire même des vitrages chauffants comme évoqué ci dessus).

Le vitrage : un élément clé de la véranda

Il faut savoir qu’un simple vitrage laisse passer plus de 80% des rayons du soleil. Dans une véranda, c’est l’absorption de ces rayons par les autres constituants (les murs, le mobilier,…) qui transforme l’énergie du soleil en chaleur et la retient à l’intérieur. Le vitrage est donc un poste de dépense important à prendre en compte dans le coût d’une véranda.

Le double vitrage est, toutefois, par définition, plus lourd. Son poids au m2 nécessite donc le recours à des profilés capables de supporter sa charge. Il se combine, dans la plus grande majorité des cas, à un système d’occultation intérieur ou extérieur, comme les stores, les écrans ou encore les marquises.

A ce sujet, vous pouvez consulter le site du fabricant de vérandas Akena Verandas pour avoir une idée sur les modèles de vérandas qui vous protégeront le mieux de la chaleur… mais aussi du froid!