Couvreur métier

Comment monter sur le toit de sa maison ?

Infiltrations, tuiles soulevées par le vent, gouttière défaillante, démoussage de printemps… Les occasions d’intervenir sur son toit sont nombreuses. Foi de couvreurs, avant de grimper, voici deux ou trois techniques de base !

Conseils de couvreurs

Décider de monter soi-même sur son toit pour réajuster une tuile ou nettoyer une gouttière… L’entreprise est risquée pour qui ne dispose pas des équipements adéquats. Et elle s’avère carrément dangereuse pour qui n’est pas tout à fait sûr de sa stabilité. Souvenez-vous que faire appel à un pro coûte toujours moins cher qu’un long séjour à l’hôpital !

Si néanmoins la hauteur et la pente de votre toit autorisent cette grimpette ponctuelle, voici quelques conseils que dispenserait n’importe quel couvreur au monde.

Premièrement, faites-vous accompagner, ne serait-ce que pour tenir l’échelle, voire alerter au cas où, et utilisez des chaussures munies de semelles antidérapantes. Deuxièmement, si vous n’avez pas la possibilité de vous faire prêter un escalier industriel, utilisez une échelle conforme aux exigences de sécurité, permettant de prévenir les chutes, les coincements, les écrasements et autres strangulations inopinées.

Une échelle de toiture à poser sur le toit

Positionnez l’échelle avec précaution en calant sa base à une distance représentant environ le quart de la hauteur du mur. Par ailleurs, la hauteur de l’échelle posée doit nettement dépasser celle du toit (compter environ 1 mètre). Si vous n’en avez pas l’habitude, évitez de transporter des matériaux lourds ou encombrants en montant à l’échelle. Une fois en haut, continuez de maintenir l’échelle d’une main en son milieu tout en travaillant de l’autre.

Si vous devez grimper sur un toit muni de tuiles plates ou lisses, faites-le exclusivement par temps sec. De plus, utilisez une échelle de toiture, de préférence équipée d’un système d’accroches au faîtage, ou bien de cordages que vous aurez préalablement pris soin d’attacher à la charpente sur sa partie haute : pour cela, il faut bien sûr ôter quelques tuiles… Autant de manœuvres délicates pour les néophytes.

Couvreur toit

Traiter sa toiture avec un pulvérisateur à distance

S’il s’agit simplement de traiter votre toiture, tous les pros vous conseilleront d’investir dans un pulvérisateur électrique, ou de vous le faire prêter. Aussi idéal sur les terrasses que sur les toits, ce matériel permet d’accéder avec un minimum d’effort à une distance d’environ 13 mètres.

Un pulvérisateur est muni d’un réservoir d’environ 30 litres, et son autonomie est d’environ 2 heures, de quoi voir venir. Son emploi est on ne peut plus simple puisque, pour déclencher la pompe, il suffit d’actionner la poignée. Ce matériel est enfin équipé de 2 roues, ce qui évite de le porter, et permet de travailler en toute sérénité !