Aujourd’hui en France, on compte environ 3 millions de résidences secondaires. Les Français sont en effet très friands de ce type de logements. Mais qu’est-ce qui les pousse à acheter un second logement ? Quels sont les avantages d’une résidence secondaire ? Et d’un point de vue fiscal, qu’est-ce que cela implique ? Quelques éléments de réponse dans cet article !

Les avantages d’une résidence secondaire

Si autant de Français font le choix d’acheter une résidence secondaire, ce n’est pas pour rien. Qu’il s’agisse d’un chalet à la montagne ou d’une villa contemporaine en bord de mer, ces logements ont beaucoup à apporter à leur propriétaire.

                Changer de cadre en restant chez soi

Quand on travaille toute la semaine et qu’on est fatigué, il n’y a rien de tel que de pouvoir changer de décor pour se ressourcer. Malheureusement, partir en voyage chaque week-end peut vite s’avérer coûteux ! De plus, certaines personnes n’apprécient pas de ne pas se sentir chez elles lorsqu’elles sont en voyage. Être propriétaire d’une résidence secondaire constitue donc le compromis idéal. Vous pouvez à tout moment décider de changer de cadre, que ce soit pour 2 jours, 2 semaines ou 2 mois, mais vous vous sentirez toujours comme à la maison !

                Lieu de villégiature pour la famille et les amis

Pendant les vacances, certaines personnes apprécient également de pouvoir se retrouver en famille ou entre amis. Des réunions qui regroupent parfois des dizaines de personnes qu’il faudra donc héberger. Pour éviter d’avoir à chercher un lieu capable de vous rassembler aux dates qui vous conviennent chaque année, il est bien plus pratique d’avoir une résidence secondaire.

                Bénéfices et patrimoine

Si vous savez que vous n’allez pas occuper votre villa de Saint-Tropez ou votre chalet de Tignes toute l’année, rien ne vous empêche de les mettre en location. Une telle option vous permettra de couvrir une bonne partie des frais qu’implique une résidence secondaire. De plus, au fur et à mesure que vous remboursez votre prêt, vous vous constituez un patrimoine. Un patrimoine qui sera d’ailleurs transmis à votre descendance, qui pourra alors bénéficier d’un capital non négligeable.

Maison de vacances avec piscine et terrasse en bois en bord de mer

Source : gettyimages.fr

Résidence secondaire et fiscalité

Vous vous en doutez, devenir propriétaire d’une résidence secondaire implique des coûts. Tout d’abord, il faut savoir que ce type de logement ne vous octroie pas le droit à des aides financières quelles qu’elles soient (Loi Pinel, PTZ…). De même, si vous avez besoin de faire des travaux dans votre villa de Cannes ou dans votre appartement parisien, vous ne pourrez pas bénéficier d’un crédit d’impôts.

Une résidence secondaire, comme une résidence principale, implique également des coûts d’entretien : électricité, chauffage, eau… Pour vous faire une idée, ces dépenses représentent en général 1 à 3% de la valeur du bien.

Au niveau des impôts, sachez que vous ne pourrez pas bénéficier d’un abattement dans le calcul de l’ISF ou de l’ISI. Vous devrez également verser une taxe foncière et une taxe d’habitation. En revanche, les résidences secondaires sont exonérées de redevance télé.