L’aménagement d’une véranda est une solution qui séduit des propriétaires de plus en plus nombreux, en raison du gain d’espace qu’elle procure. Véritable pièce à vivre ouverte sur le jardin, la véranda offre une augmentation de la surface habitable sans nécessiter d’importants travaux. Cette extension de maison est toutefois réglementée par le Code de l’urbanisme. Le point.

La consultation du PLU

La consultation du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune est nécessaire avant de vous lancer dans la construction d’une véranda en aluminium. Ce document vous permettra de connaître les contraintes liées à son installation. Votre projet peut par exemple être restreint par des règles interdisant l’utilisation de certains matériaux, limitant la surface de la véranda ou nécessitant le respect de servitudes publiques (ex: une servitude de passage).

veranda extension maison

Déclaration préalable de travaux ou permis de construire ?

La surface de votre véranda est déterminante pour savoir vers quelles démarches administratives vous orienter.

  • Si la surface de la véranda est inférieure ou égal à 20 m² : la construction d’une véranda est soumise à une simple demande de déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie lorsque sa surface est inférieure ou égale à 20 m². 
    Un dossier de déclaration préalable est cependant possible dans une tranche de 20 à 40 m², sous certaines conditions (maison située dans une zone urbaine ou non, règlement du PLU etc.).
  • Si la surface de la véranda est supérieure à 40 m² : si la surface de plancher de votre véranda dépasse 40 m², vous devrez dans ce cas faire une demande de permis de construire auprès de votre mairie.

Le non-respect de ces règles d’urbanisme peut entraîner la condamnation à une amende et/ou la démolition de votre véranda.