Alors que la crise du logement sévit et que de plus en plus de concitoyens peinent à trouver un endroit pour vivre, de nombreux logements sont laissés vacants suite à de mauvaises expériences de location vécues par les propriétaires. Il existe pourtant des solutions permettant de défiscaliser et de rénover l’habitat, tout en ayant la satisfaction d’agir contre le mal-logement. On fait le point à ce sujet.

On fait le point

On vous en dit plus sur le don d’un logement à une association.

Formules pour confier son logement à une association

Vous avez hérité d’un bien immobilier ou vous avez investi dans la pierre ? Aujourd’hui, ce logement est vide et vous souhaiteriez le voir occupé ? Diverses possibilités s’offrent à vous.

Si le logement en question ne demande pas d’importants travaux, vous pouvez notamment signer un mandat de gestion auprès d’une agence immobilière à vocation sociale. Vous pourriez également le confier à une association, dans le cadre d’une formule de location / sous-location.

Si l’appartement ou la maison doit faire l’objet d’une rénovation significative, le propriétaire peut contracter un bail à réhabilitation avec une association.

S’il n’est question que d’un terrain à construire, une autre solution existe : le bail à construction. L’association s’engage envers le propriétaire à construire un bâtiment qui sera loué et rendu au propriétaire, au bout d’une durée minimum de 18 ans.

Donner pour défiscaliser

Faire un legs à une association solidaire, spécialisée dans la lutte pour le logement et l’insertion, peut permettre de défiscaliser, notamment en ce qui concerne les contribuables redevables de l’Impôt Solidaire sur la Fortune.

L’assiette peut être diminuée et le propriétaire peut sortir de l’ISF avec une donation temporaire d’usufruit. Comment cela se passe ? Le propriétaire fait don à une association de l’usufruit, pendant une période définie, et conserve la nue-propriété. Au cours de cette période, l’association fait profiter d’un logement à faible loyer à des personnes en difficulté. Au terme du contrat, le propriétaire récupère son bien, libre de tout locataire.

Avoir un toit au dessus de sa tête n’est pas une chance donnée à tout le monde. Si vous vous sentez solidaire, ces solutions peuvent vous permettre de soutenir les associations en faisant profiter des personnes en difficulté de votre bien immobilier. Renseignez-vous !