De plus en plus de propriétaires de biens immobiliers sont conscients de l’importance d’un diagnostic amiante. Très utilisé dans les bâtiments notamment pour la réalisation de faux plafonds ou de dalles de sol, ce produit présente pourtant des risques sur la santé.

Pourquoi effectuer un diagnostic amiante avant les travaux ?

Les pouvoirs publics ont pris des mesures strictes afin de protéger la population contre l’exposition passive aux fibres d’amiante. C’est la raison pour laquelle, réaliser un diagnostic amiante avant les travaux, constitue une obligation pour les propriétaires d’un bien immobilier. En effet, l’amiante peut entraîner des difficultés ou des insuffisances respiratoires. Elle peut même provoquer des cancers du poumon ou de la plèvre. Ce diagnostic est important pour protéger les habitants, et également pour assurer la sécurité des travailleurs. Il vise à préserver la santé des individus exposés au risque d’amiante dans le cadre de leur métier.

Les biens concernés par le repérage d’amiante sont notamment, tout bâtiment bâti ou non-bâti. Tout ouvrage, tout navire et toute installation qui doivent faire l’objet de travaux, sont également inclus. Ainsi, avant la rénovation ou la démolition partielle de ces biens, il est indispensable de procéder à un diagnostic. Concernant la date de validité de celui-ci, elle est illimitée. Toutefois, elle s’exerce uniquement sur le périmètre et le programme de repérage associé à l’opération de travaux concernée. Dans certains cas, il se peut que certains matériaux soient confinés après le repérage. Il est de ce fait, conseillé de réaliser un nouveau diagnostic.

Comment procéder à ce type de repérage ?

Pour la réalisation du diagnostic, il est plus prudent de faire appel à une entreprise spécialisée dans la matière comme une entreprise de diagnostic amiante tours. Son intervention consiste à repérer les matériaux contenant ou susceptibles de contenir de l’amiante. Pour ce faire, l’enseigne effectue une inspection visuelle et des investigations approfondies non-destructives de l’ensemble du bien. S’il y a un doute sur un matériau, elle réalisera rapidement un prélèvement d’échantillon. Ensuite, elle l’enverra pour l’analyser en laboratoire. Le résultat sur la présence ou non d’amiante, sera mentionné dans le rapport final du diagnostic. Il est important de préciser que seule l’analyse du labo permettra de conclure à l’absence d’amiante.

Aussi, seule la visite du bien permettra de définir le nombre d’analyses nécessaires. Le coût des analyses réalisées par le laboratoire s’ajoute à celui du devis initial. De ce fait, il faut être attentif sur les conditions inscrites sur le devis. En cas de présence d’amiante dans les flocages ou les calorifugeages, les particuliers doivent demander à faire des mesures d’empoussièrement. Par ailleurs, il est indispensable de faire retirer les produits ainsi que les matériaux contenant de l’amiante. Pour la réalisation de ces opérations, il est préférable d’engager une entreprise certifiée par Qualibat.