C’est un peu comme une tradition, lorsque l’on veut changer d’intérieur, on pense directement à repeindre les murs. Or, il y d’autres matériaux pour la finition de vos murs.

La paille japonaise ou paille de Chine

Ce revêtement est composé de fils de paille et de fils de maintien. Le tout est assemblé sur papier et conditionné sous forme de rouleau. La paille japonaise est donc assez proche du papier peint.

En ce qui concerne la pose, la paille japonaise se colle bord à bord. Il est conseillé de bien lire l’étiquette afin de choisir la colle adéquate. La découpe doit être précise. Vous devez être assez méticuleux sinon vous risquez de gaspiller…

Le revêtement textile/PVC

Ce type de revêtement vous permet d’allier la technologie à l’esthétique. Des films de PVC sont intégrés dans un support textile comme le coton tissé.

L’association textile/PVC résiste très bien aux chocs grâce à la densité de la trame. De plus, ces matériaux sont ininflammables ce qui les classe dans la catégorie M1 (voir chapitre consacré aux normes).

La pose de ce revêtement est très simple. Il ne faut pas préparer la surface, ni prévoir l’encollage du mur. Autre avantage, il n’y a pas d’odeur et d’éclaboussure. Les bandes de textile/PVC étant assez large (environ 1,30m), le travail s’effectue assez rapidement et demande beaucoup moins de rejointoiement.

 

Notre conseil : Pour obtenir des joints quasiment invisibles, faites se superposer deux lès de quelques centimètres.

Le design n’est pas laissé en reste, que du contraire. Le revêtement textile/PVC vous permet de jouer sur les nuances de couleur, les motifs et les effets de matière.

En ce qui concerne l’entretien, la fibre du revêtement résiste très bien aux frottements. Il est toutefois conseillé lors de la pose de traiter contre les bactéries et les taches. Si vous avez envie de nettoyer vos murs, un simple linge humide suffira.