Après une période d’emprunt à un taux moyen de 2.01 % (selon l’Observatoire Crédit Logement), les experts annoncent qu’à partir de ce mois on va observer une hausse généralisée. Ceci va engendrer plusieurs effets sur les crédits immobiliers surtout pour les particuliers.

Les causes de la chute

Depuis 2013, les crédits immobiliers sont indexés à un taux d’emprunt fixé par l’état qui a chuté à son tour de manière historique. Cette obligation a rendu très avantageux l’obtention d’un prêt.

Si les taux ont chuté jusqu’à 0.4 % au cours du mois d’Avril, c’est bien parce que de nombreux actifs ont été racheté par la banque centrale européenne (BCE). Comme vous l’avez compris, quand les taux d’emprunt de l’état baissent, les taux de crédit suivent le même sort.

Une hausse est prévue

Si les perspectives économiques continuent à s’améliorer pendant les prochains mois, la situation française évoluera. Le taux d’emprunt de l’état français a regrimpé et atteint 1% pendant le mois de Juin. Certes, c’est une bonne nouvelle pour l’état mais qui n’en est pas une pour les particuliers qui planifient de contracter un prêt immobilier avec des taux intéressants comme ceux de ces derniers mois.

taux de crédit 2

Et les taux de crédits ?

Les répercussions ne sont pas encore douloureuses car après l’annonce de l’augmentation, seules quelques banques ont variés leurs taux de 0.1 % à 0.3 %.

Si vous planifier d’acheter à l’aide d’un crédit immobilier, les mois qui viennent ne seront pas dramatiques, les taux ne vont ni doubler ni tripler, ils vont être égalisés avec ceux de Janvier 2015. Et en gros, même si ils subissent de légères augmentations, ils demeurent bas par rapport à des variations antérieures.

Cela peut-il durer jusqu’à l’année prochaine ?

Les taux augmenterons lentement mais surement, mais on peut dire clairement que prendre un crédit resteras plus avantageux par rapport à 2013. La tendance suivie pendant ce dernier trimestre se poursuivra en 2016, donc pas de panique les taux ne feront pas de pics d’ici quelques mois. A noter que vous pouvez encore renégocier votre prêt à des taux intéressants.