Durant la journée, la véranda profite de l’éclat du soleil. Mais lorsque la luminosité diminue, un éclairage artificiel est nécessaire.

Les types d’éclairage
L’éclairage est capital, il définit l’ambiance de votre véranda. En fonction de l’espace disponible et de l’usage de la pièce, vous choisirez un éclairage d’ambiance ou un éclairage fonctionnel.

L’éclairage d’ambiance, également appelé éclairage indirect, est composé de lampes sur pied, de lampes à poser ou même d’appliques fixées sur le mur d’appui de la véranda. L’éclairage indirect est donc plutôt décoratif et sert principalement de lumière d’appoint.

En ce qui concerne l’éclairage principal, le point le plus important est la fonctionnalité. Il pourra être suspendu ou encastré dans le plafond, les parois ou même le sol. Le choix dépendra principalement de votre budget.

A retenir : Si vous placez uniquement un éclairage suspendu et central, le flux lumineux se dirigera principalement vers l’extérieur de votre véranda. En effet, les surfaces vitrées ne permettent pas à la lumière de se réfléchir aussi bien que sur un mur.

L’éclairage zénithal, la solution idéale
Pour illuminer totalement et parfaitement la véranda, un éclairage du haut vers le bas est idéal, c’est ce que l’on appelle un éclairage zénithal. Ce procédé implique la pose de spots dans la toiture ou les montants de la structure de toit. De cette manière, les câbles sont parfaitement invisibles et l’esthétique de votre véranda est conservée.